Faire la transition parce qu’On a 20 ans pour changer le monde.

148 bonnes raisons de faire la Transition.

Raison #2 /148 >> Faire la transition parce qu’On a 20 ans pour changer le monde.

Hier soir nous avions le plaisir et l’honneur d’être invités par Hélène Médigue, à l’avant première de son film « On a 20 ans pour changer le monde ».

https://www.facebook.com/ona20anspourchangerlemonde.lefilm/

1h48* de pur bonheur.

Comme l’a parfaitement résumé, et non sans émotion, le producteur François Charlent dans son petit speech d’introduction : le talent et l’énergie d’Hélène Médigue, le charisme de Maxime de Rostolan, la poésie de Xavier Mathias, l’intelligence d’Hélène le Teno et le professionnalisme de Pierre Pageot ajoutés à l’enthousiasme et à l’intelligence collective de tout un groupe… tout cela donne à voir le très beau travail accompli depuis maintenant 4 ans par Fermes d’Avenir, avec l’appui de solides partenaires (Groupe SOS, Clarins, Tristan Lecomte ou encore Nicolas Hulot), pour poser les bases d’une formidable aventure dont nous devons toutes et tous être parties prenantes : inventer un nouveau modèle agricole pour demain… dès aujourd’hui.

Invités d’honneur de ce très beau documentaire, Lydia et Claude Bourguignon posent un diagnostic sans concession mais portent en même temps un message d’espoir : on peut faire autrement. C’est possible.

Le premier tiers du film développe, sans excès de catastrophisme, un constat accablant. L’efficacité énergétique de notre modèle agricole a été divisée par 25 en 50 ans. C’est, pour reprendre les mots de Maxime, « une insulte à l’intelligence humaine ». Morts des sols, dénaturation des paysages, appauvrissement des cultures : l’humain, comme le souligne Francis Hallé, accumule les « conneries ». Et ça ne pourra pas durer éternellement.

Le deuxième tiers présente l’écosystème de Fermes d’avenir. On y découvre des femmes et des hommes en transition. Un prince jardinier, un ex et un futur ministre, des scientifiques, des entrepreneurs, des financiers et, bien sûr, des agriculteurs. Tous animés par la volonté de s’ouvrir et de se remettre en question pour aller vers un mieux. Certains l’ont déjà fait depuis longtemps et ça marche. D’autres y vont progressivement. De nouveaux arrivants se forment avant de se lancer. Chacun y va à son rythme. Sans prétendre tout savoir ou avoir tout compris. Mais avec une confiance et une détermination à toutes épreuves.

Le 3ème tiers se projette vers l’avenir. Des expérimentations sont en cours. Des tests à plus grande échelle vont bientôt voir le jour. Un nombre croissant d’acteurs sont mobilisés, chacun à leur niveau, pour faire bouger les choses. Un manifeste citoyen à recueilli 60.000 signatures et fait son chemin jusqu’au plus haut niveau de l’Etat. Sortir de la chimie (0 pesticide en 2025). Redynamiser les territoires (autour des « paysculteurs »). Valoriser l’agroécologie et s’inspirer de la permaculture pour consolider le modèle économique d’une multitudes de micro-fermes productives et autonomes.

La feuille de route est tracée. Le décor est planté. Il n’y a plus qu’à se retrousser les manches et se mettre au boulot.

Ce film intimiste est un beau pladoyer pour s’engager dans une transition en douceur. Une invitation à retrouver notre place dans la beauté du monde.

On a 20 ans pour changer le monde. Et ça commence maintenant.

 

Pour voir le trailer :

 

PS : nous reviendrons sur une analyse critique plus complète du film dans un prochain article.

* durée approximative et qui colle bien au titre de notre série 

===

148 bonnes raisons de faire la Transition.

A partir du 5 févriet 2018 et pendant 148 jours, nous vous donnons RV tous les jours pour partager avec vous une bonne raison de vous mettre en mode « Transition ».

Sortir du consumérisme inconscient pour aller vers un mode de vie plus sobre.

Sortir des dépendances aux énergies carbone, à la chimie, aux médocs, au sucre, à la malbouffe, au fric, au shopping, à l’électronique, au divertissement, à la croissance… pour retrouver une veritable autonomie.

Chaque jour : une bonne raison.

Pendant 148 jours.

Un jour nous vous dirons pourquoi 148. Et aussi pourquoi cette série a été lancée le 5 février.

En attendant, bonne lecture et merci de nous soutenir par vos « j’aime », vos commentaires et vos partages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :